Una granda taula

(2019 - 56 m)
en occitan, sous-titré en français

Dotée d’une excellente mémoire et d’un grand talent de conteuse, Françoise « Nini » Dubourg, 88 ans, aussi discrète que lumineuse, nous fait partager les grands moments de sa vie. Née en 1929 à Lubbon (40), Nini elle était la dernière d’une fratrie qui comptait 9 enfants. Orpheline de bonne heure, elle a été placée comme bonne à Gajac (33) dès l’âge de 11 ans et a connu très tôt la vie d’une femme de la campagne, faite de beaucoup de labeur : les vaches, les cochons, la volaille, le jardin, la cuisine, la lessive, etc. Heureuse avec son mari, Nini a eu l’immense douleur de perdre son fils unique alors qu’il n’avait que 11 ans. Pour autant, elle ne s’est jamais départie de sa douceur, de sa gentillesse et de sa bienveillance. Veuve depuis une trentaine d’années, la quiétude est arrivée avec la retraite et la vie dans une résidence pour personnes âgées à Bazas : « Ici, je suis bien. Moi qui n’ai jamais connu de vacances, ce sont mes vacances. Et maintenant, je me laisse vivre ».

 

Gràcias a una hòrt bona memòria e un grand saber-har de contaira, Francesa « Niní » Dubourg, 88 ans, autant discreta com luminosa, nos hèi partatjar los grands moments de sa vita. Vasuda en 1929 a Lubbon (40), Niní èra la darrèra d’una coada de 9 mainatges. Orfanina de dòra, estot plaçada com goja a Gajac (33) a l’atge de 11 ans e coneishot hòrt viste la vita d’una hemna de la campanha, hèita de hòrt de trabalh : las vacas, los pòrcs, la poralha, lo casau, la cosina, la bugada, etc. Urosa dab son òme, Niní avot la dolor de pérder son sol hilh quan avè sonque 11 ans. Mès maugrat aqueth malhur, a conservada sa doçor, son amabilitat e sa bienvolença. Vesoa dempui un trentenat d’annadas, la quietud es arribada dab la retirada e la vita dens una residéncia per vielhs a Vasats : « Aciu, siu bien. Jo que n’èi pas jamèi avut de vacanças, son mas vacanças. E adara, me deishi víver. »

ABONATZ-VOS A LA LETRA D'INFORMACIONS
Patric La Vau realizator documentarista