La sèga e lo parc

(2020 - 88 m)
en occitan, sostitolat en francés
produsit per Las Nuèits Atipicas

 

 

 

« Bâtard, bâtard, fait derrière la haie, né dans l’étable. »

 

Né « bâtard » en 1950, Jean-Claude Bouin a grandi à Uzeste dans une famille où se côtoyaient quatre générations qui avaient l'occitan comme langue principale de communication. Après avoir réussi le concours de la Poste, il débarque à Paris le 6 mai 1968 et il se met en grève deux jours après. Quatre ans plus tard, il démissionne de la Poste pour voyager et découvrir le monde. Après avoir traversé l’Europe et le Sahara, travaillé en Afrique, passé de longs mois en Inde et au Népal, il revient à Uzeste et devient alors tailleur de pierre tout en continuant, plusieurs mois dans l’année, à voyager en Asie ou en Amérique latine, seul ou en famille. Fidèle à ses engagements de jeunesse, il vit aujourd’hui dans une maison en bois construite de ses mains avec des matériaux de récupération et beaucoup d’ingéniosité. Et pour couronner le tout, il vient de retrouver son demi-frère.

 

« Bastard, bastard, hèit a la sèga, vasut au parc. »

 

Vasut « bastard » en 1950, lo Jan-Claudi Bouin creishot a Usèste dens una familha on i avè quate generacions qu’avèn l’occitan coma lenga principala de communicacion. Après aver escasut au concors de la Pòsta, arriba a París lo 6 de mai de 1968 e s’estanca de trabalhar dus jorns après. Quate ans pus tard, demissiona de la Pòsta per viatjar e véser lo monde. Après aver traversat l’Euròpa e lo Saharà, trabalhat en Africa, passat de longs mes en India e au Nepal, se’n torna a Usèste e ven talhaire de pèira tot en continuant, mantuns mes dens l’annada, de viatjar en Asia o en America deu sud, sol o en familha. Fidèu a sos engajaments de joenessa, viu adara dens un ostau en bòi bastit de sas mans dab materiaus de recuperacion e hòrt d’ingeniositat. E per coronar lo tot, ven de tornar trobar son frair de pair.

ABONATZ-VOS A LA LETRA D'INFORMACIONS
Patric La Vau realizator documentarista